AVVH sasu Siège social 231 rue Saint-Honoré 75001 Paris Siret 882 663 214 000 14 R.C.S Paris

Tél +33(0)1 42 74 08 78 Email contact@avvh.fr

Nicole Juliette FOUQUE

 

Sophrologue

 

Compétence Professionnelle en Cohérence Cardiaque et Cardiofeedback

 

Coach en Cohérence Cardiaque d'accompagnement

 

Coach "Préparateur Mental"

 

Fixe. 01 42 74 08 78

Mobile. 06 86 79 72 05

 

LA COHERENCE CARDIAQUE

 

 

 

LES BENEFICES DE LA COHERENCE CARDIAQUE :

 

 

La cohérence cardiaque agit à la fois au niveau physique et psychique, elle procure un apaisement quasi immédiat et ainsi diminue le stress en quelques minutes.

 

Pratiquée régulièrement, elle apporte les bénéfices suivants :


•    Gestion du stress, de l'anxiété,
•    Diminution des fringales, pertes des kilos émotionnels,
•    Mise à distance des émotions négatives,
•    Diminution de la tension artérielle,
•    Diminution du risque cardio-vasculaire,
•    Régulation du taux de sucre sanguin,
•    Amélioration de la concentration, de la mémorisation, de l'apprentissage,
•    Aide à la prise de décision
•    Favorise un meilleur sommeil,
•    Réduction du risque de dépression,
•    Renforcement du système immunitaire,

 

 

 

 

QU’EST-CE QUE LA COHERENCE CARDIAQUE ?

 

 

La cohérence cardiaque est une méthode respiratoire simple et très efficace sans contre-indication et à la portée de tous et à tous âges. 

 

Elle est basée sur le contrôle de la respiration qui permet de réguler le rythme cardiaque en cas de stress et de forte émotivité, cette régulation apporte l’état d’équilibre physiologique du Système Nerveux Autonome, c’est-à-dire un retour au neutre, tout simplement par une respiration consciente qui rééquilibre notre Système nerveux autonome.

 

Elle nous permet également de renforcer l’amplitude de la variabilité cardiaque ce qui nous permet une adaptation optimale à notre environnement et l’augmentation de notre capital santé. 

 

La Cohérence Cardiaque que nous pouvons appeler « Respiration Guidée » est donc une technique respiratoire simple qui nous permet de mettre en équilibre notre Système Nerveux Autonome (SNA).

 

 

Notre Système Nerveux Autonome doit être en équilibre si l’on veut être en bonne santé :
La Cohérence Cardiaque est un état d'équilibre, un état favorisant la santé.

 

 

 

 

 

COHERENCE CARDIAQUE & ZONE DE FREQUENCE DU SYSTEME NERVEUX AUTONOME

 

La zone de fréquence du Système Nerveux Autonome varie entre 0,10 Hertz (Hz) et 0,17 Hertz ( Hz).

 

.

Le système circulatoire au centre duquel se trouve le coeur possède une fréquence de résonnance de :

0,10 Hertz (Hz).

 

En appliquant cette fréquence de résonnance de 0,10 Hertz (Hz) à la respiration, le coeur entre en résonnance et se synchronise sur cette même fréquence de 0,10 Hertz (Hz) :

 

 

Je vous apprendrez à pratiquer cette fréquence de résonnance de 0,10 Hertz (Hz).

 

 

Apprendre à pratiquer cette fréquence de résonnance de 0,10 Hertz (Hz) permet d' entrainer votre coeur et ainsi de déclencher plusieurs effets physiologiques sur votre organisme. 

 

 

 

 

La pratique:

 

Avec les exercices de Cohérence Cardiaque nous arrivons dans cette zone de cohérence et nous pouvons ainsi avec la respiration contrôlée nous mettre en Cohérence afin d’obtenir l’équilibre du Système Nerveux Autonome. La meilleure fréquence est celle de 0,10 Hz, cette cohérence harmonieuse des oscillations de la fréquence cardiaque, cette fluctuation périodique de la fréquence cardiaque à une résonnance de 0,10 Hertz (HZ), permet le renforcement des structures et un retour au neutre.

 

Ainsi avec la respiration contrôlée nous permettant d’aller dans la zone de fréquence du système Nerveux Autonome qui varie entre 0,10 Hz et 0,17 Hz, nous pouvons intervenir sur la régulation de notre système Nerveux Autonome qui est un système automatique, involontaire et réflexe nous permettant de nous adapter à notre environnement.

 

 

 

Explications :

 

Les facteurs de stress influent sur la fréquence cardiaque par le biais de trois mécanismes :

  • les mécanismes nerveux,
  • chimique et
  • physique.

 

 

Nous disposons d'un système nerveux autonome qui est composé des systèmes nerveux sympathique et parasympathique. Le premier a pour fonction d'augmenter la fréquence cardiaque ; le deuxième de la diminuer.

 

Le cœur possède, à l’instar du cerveau, plusieurs dizaines de milliers de neurones et un réseau extrêmement complexe de neurotransmetteurs. Intimement liés, ces deux organes, le cœur et le cerveau, communiquent constamment en utilisant entre autres… le rythme cardiaque.

 

 

Ce dernier se schématise grâce à une courbe de la respiration, inspiration et expiration qui peut prendre deux aspects bien distincts :

•    Une courbe bien arrondie, à l’amplitude large et équilibrée : Etat de cohérence 
•    Une courbe faite d’accélérations, de ralentissements et de changements brusques : Etat de chao

 

Pour être en Cohérence Cardiaque, il faut donc l’équilibre du Système Nerveux Autonome, c’est-à-dire l’équilibre entre le Système sympathique et le système para sympathique, c’est-à-dire le balancier allant autant d’un côté que de l’autre, du système sympathique au système parasympathique, une oscillation égale, harmonieuse et parfaite.

 

 

C’est donc par une respiration contrôlée et amplifiée que nous arrivons à mettre en équilibre notre système sympathique et notre système parasympathique,
tout le monde peut reproduire la courbe parfaite,
c’est cela l’état de cohérence cardiaque.
Et ce, à n’importe quel âge !
Il suffit de… respirer avec la technique ou les techniques !

 

 

 

Les techniques respiratoires de base :


•    La Respiration Consciente
•    La Respiration Guidée
•    La Respiration Synchrone
•    La Respiration de Recentrage
•    La Respiration d’Ecoute
•    La Respiration d’Empathie
•    La Respiration : L’Inter-Cohérence

 

 

 

Les Etats de la Cohérence Cardiaque :


La cohérence cardiaque est un état d’équilibre physiologique, néanmoins la Cohérence Cardiaque n’est pas seulement un état physiologique, elle est aussi induite par d’autres états et elle entraine de nombreux bienfaits sur la santé physique, mentale et émotionnelle.

 

•    La Cohérence Cardiaque est un état de Physiologique
•    La Cohérence Cardiaque est un état Corporel
•    La Cohérence Cardiaque est un état Emotionnel
•    La Cohérence Cardiaque est un état Psychologique
•    La Cohérence Cardiaque est un état Relationnel

 

 

 

Différentiation :

 

La cohérence cardiaque est un état physiologique indu par la fluctuation de la fréquence cardiaque.

La fréquence cardiaque est le nombre de battements cardiaques par unité de temps. C'est une notion quantitative qui peut aussi se définir en nombre de cycles par seconde. Par abus de langage, on confond souvent la fréquence cardiaque avec le rythme cardiaque ou le pouls.

 

 

Attention à ne pas confondre la fréquence cardiaque, le rythme cardiaque et le pouls :

 

  • La fréquence cardiaque est quantitative, elle est le nombre de battements cardiaques par unité de temps. C'est une notion qui peut aussi se définir en nombre de cycles par seconde.

 

  • Le rythme cardiaque est qualitatif et correspond au mécanisme à l'origine de la contraction des ventricules du cœur. Le rythme cardiaque s'intéresse à la fréquence des contractions. 

 

  • La variabilité de la fréquence cardiaque VFC est le degré de fluctuation de la durée des contractions du cœur, ou de l'intervalle entre deux contractions. Il s'agit d'une plus ou moins grande régularité. Alors que la fréquence cardiaque peut être stable, le temps entre deux battements cardiaques peut être très différent et sa valeur informative est plus importante. La variabilité de fréquence cardiaque VFC reflète la capacité d’adaptation du cœur au changement, pour détecter et répondre rapidement à des stimuli non prévisibles. 

Tandis que le pouls équivaut à la perception au toucher d'une artère battante.

 

  • Le pouls est la perception du flux sanguin pulsé par le cœur par la palpation d'une artère.

 

 

 


QU’EST-CE QUE LE SYSTEME NERVEUX AUTONOME ?

 

Le système nerveux autonome est un terme peu entendu dans la vie courante pourtant il est indispensable à notre survie. C’est probablement parce qu’il est plus que discret dans notre mode de fonctionnement qu’on parle si peu de lui au quotidien. 

 

Et pourtant il joue un rôle majeur dans notre bien-être.

 

 

Le système nerveux autonome dirige les fonctions involontaires du corps, celles que le corps contrôle de lui-même, comme par exemple la respiration et la digestion. Ces fonctions automatiques concernent les muscles lisses (ceux de l’intestin en particulier), la respiration, le système cardio-vasculaire, et certaines glandes exocrines comme endocrines.

 

Le Système Nerveux Autonome est également appelé système nerveux viscéral, système nerveux végétatif ou encore système nerveux involontaire.

 

Il se définit comme l’ensemble des structures nerveuses centrales et périphériques qui concourent à régler le fonctionnement homéostasique de tous les organes et pour garder l’homéostasie, c’est-à-dire l’équilibre de l’organisme, l’activité Système Nerveux Autonome est fortement dépendante des influences venues de l’environnement comme à celles de l’organisme lui-même. 

 

 

 

Quel est le rôle du Système Nerveux Autonome ?

 

 

Le rôle du Système Nerveux Autonome est donc d’équilibrer l’activité globale de l’organisme, tout autant que l’équilibre entre les organes eux-mêmes. Le Système Nerveux Autonome est un système automatique, involontaire et réflexe qui nous permet de nous adapter à notre environnement.

 

Le système nerveux autonome participe au maintien de l’homéostasie, l’équilibre interne de l’organisme, il se subdivise en 2 systèmes qui fonctionnent en règle générale de manière antagonistes : Le système nerveux sympathique et le système nerveux parasympathique.

 

 

Le système nerveux sympathique agit comme un accélérateur, il prépare le corps à des situations qui exigent de la force et une perception accrue ou qui éveillent la peur, la colère, l’excitation ou la gêne. C’est ce qu’on appelle la réaction de lutte ou de fuite. Il augmente la fréquence cardiaque, accélère la respiration tout en la rendant moins profonde, dilate les pupilles et stimule le métabolisme. Le cœur indique clairement au cerveau que stress, émotions fortes et anxiété sont présents et qu’un niveau de vigilance est nécessaire pour assurer leur survie.

 

À l’inverse, le système nerveux parasympathique agit comme un frein, sur les différents organes, il a un effet apaisant sur le corps. Il permet à la fréquence cardiaque et à la respiration et au métabolisme de ralentir, aux pupilles de rétrécir afin de préserver l’énergie. Le cœur indique au cerveau que tout va bien au niveau physiologique. Par conséquent, il peut se détendre au niveau psychique.

 

 

 

ACTIONS DU SYSTEME SYMPATHIQUE (orthosympathique)


Le système sympathique est la partie du système nerveux végétatif (donc inconscient, involontaire et autonome) destinée à accélérer les fonctions neurologiques inconscientes du corps.

 

LE SYSTEME SYMPATHIQUE L’ENERGIE SORT ET C’EST : LA FUITE – LE COMBAT


•      Augmentation de la fréquence cardiaque
•      Augmentation de la fréquence respiratoire
•      Augmentation de la pression artérielle
•      Vasoconstriction
    Adrénaline – Noradrénaline – Cortisol

 

LES SENTIMENTS ET OU EMOTIONS DU SYSTEME SYMPATHIQUE


Ꙭ     Peur
Ꙭ     Colère
Ꙭ     Dégout
Ꙭ     Surprise

Ꙭ     Joie

 

 

Les principaux effets du Système sympathique sont les suivants, et en règle générale opposés à ceux du système parasympathique :


•    Au niveau du coeur en l'accélérant, augmentation de la fréquence cardiaque et de la force de contraction du myocarde ; vasoconstriction.
•    Au niveau des pupilles en les dilatant,
•    Au niveau de la peau en faisant se hérisser les poils et sécréter la sueur,
•    Au niveau des poumons, dilatation des bronches,
•    Au niveau du tube digestif : diminution de la motricité ; contraction des sphincters ; inhibition des sécrétions digestives.
•    Au niveau de la Vessie : relâchement.
•    Au niveau des intestins en diminuant leurs contractions et en ouvrant l'orifice du pylore,
•    Au niveau de certaines artères et en les faisant se contracter,
•    Au niveau des sphincters en général en augmentant leur tonus.
•    Au niveau des organes génitaux : orgasme et éjaculation.
•    Au niveau des glandes : glycogénolyse ; lipolyse ; sécrétion des glandes salivaires et sudoripares (au niveau de ces dernières, la transmission n’est pas adrénergique mais cholinergique, avec activation des récepteurs muscariniques) ; sécrétion d’adrénaline et de noradrénaline par les médullosurrénales ; pancréas exocrine : inhibition de la sécrétion ; pancréas endocrine : inhibition de la sécrétion d’insuline et stimulation de la sécrétion de glucagon.

 

L'acteur principal de ce système est un ensemble de nerfs appelés les nerfs sympathiques qui accompagnent le trajet des vaisseaux menant aux organes correspondants. Ces nerfs fonctionnent grâce à deux neurotransmetteurs (c'est à dire des substances qui agissent au niveau de toutes les terminaisons nerveuses concernées) qui s'appelle l'adrénaline et la noradrénaline. Ce sont ces substances fabriquées également par la glande médullosurrénale qui provoque les effets sympathiques.

 

 

 

ACTIONS DU SYSTEME PARASYMPATHIQUE


Le système parasympathique a pour mission d’économiser l’énergie et de maintenir les activités de base. Le système parasympathique est la partie du système nerveux végétatif (donc inconscient, involontaire et autonome) destinée à tempérer les fonctions neurologiques inconscientes du corps.

 

LE SYSTEME PARASYMPATHIQUE L’ENERGIE RENTRE ET C’EST : LE REPOS – LA RECUPERATION – LA RELAXATION – LA REPARATION – LA RESTAURATION – LA DIGESTION


•    Diminution de la fréquence cardiaque
•    Diminution de la fréquence respiratoire
•    Diminution de la pression artérielle
•    Vasodilatation
    Acétylcholine – DHEA – Ocytocine

 

 

LES SENTIMENTS OU EMOTIONS DU SYSTEME PARASYMPATHIQUE


Ꙭ     Tristesse
Ꙭ     Honte

 

 

Les principaux effets du Système parasympathique sont les suivants, et en règle générale opposés à ceux du sympathique :


•    Au niveau du coeur en le ralentissant, diminution de la fréquence cardiaque et de la force de contraction des oreillettes ;  vasodilatation dans certains territoires.
•    Au niveau des poumons : constriction bronchique et sécrétion de mucus.
•  Au niveau de tube digestif : augmentation de la motricité ; relaxation des sphincters ; stimulation des sécrétions digestives.
•    Au niveau de l’estomac en augmentant la sécrétion d'acide chlorhydrique,
•    Au niveau des intestins en augmentant leurs contractions et en fermant l'orifice du pylore,
•    Au niveau de la vessie : contraction.
•    Au niveau des organes génitaux : érection.
•    Au niveau des glandes : sécrétion des glandes salivaires et sudoripares ; pancréas exocrine : stimulation de la sécrétion ; pancréas endocrine : stimulation de la sécrétion d’insuline et inhibition de celle du glucagon.
•    Au niveau des pupilles : myosis (contraction pupillaire).
•    Au niveau de certaines artères et en les dilatant,
•    Au niveau des sphincters en général en relâchant leur tonus.

L'acteur principal de ce système est le nerf pneumogastrique, qui est un nerf crânien qui descend dans le thorax et rejoint l'abdomen. Ce nerf fonctionne grâce à un neurotransmetteur (c'est à dire une substance qui agit au niveau de toutes les terminaisons nerveuses concernées) qui s'appelle l'acétylcholine. C'est cette substance qui provoque les effets parasympathiques.

 

 

 

 

QUELLES SONT LES FONCTIONS DU SYSTEME NERVEUX AUTONOME ?

 

 

On l’appelle “autonome” car il est chargé de gérer des tâches pour lesquelles nous n’avons pas besoin de le guider. Il est entre autres en charge de veiller au bon approvisionnement en sang de chaque organe et donc de la régulation de chaque vaisseau, de notre digestion ou encore du bon fonctionnement de nos muscles cardiaques. 

 

La régulation fait appel à des informations permanentes dont la pression artérielle, à travers le baroréflexe, ainsi que le contrôle de l’oxygénation du sang.

 

Or, cette variabilité de la fréquence cardiaque (VFC) est un excellent reflet de la capacité du cœur à moduler son rythme en fonction des sollicitations internes et externes. Elle est régulée par le système nerveux autonome (SNA), comprenant les systèmes sympathique (accélérateur) et parasympathique (frein) et sous la dépendance d’un circuit complexe incluant plusieurs régions cérébrales, corticales et limbiques. 

 

La synchronisation de l’activité de ces 2 systèmes provoque un phénomène de « balancier physiologique » appelé cohérence cardiaque. Or, le rythme cardiaque reflète notre état émotionnel, qui en affecte à son tour les aptitudes du cerveau à organiser l’information.

 

Nos pensées, perceptions et réactions émotionnelles sont transmises du cerveau au cœur via les deux branches du système nerveux autonome et sont liées au rythme cardiaque. Mais les liens entre cœur et cerveau sont réciproques : 

 

En modifiant notre rythme cardiaque notamment en modifiant notre respiration, on influence le fonctionnement du cerveau et donc potentiellement notre état émotionnel.

 

 

Le but des exercices respiratoires est donc de réguler la variabilité de la fréquence cardiaque (VFC), la cohérence cardiaque s’intéresse à la variabilité du rythme cardiaque qui est l’une des manifestations physiologiques de nos sentiments et de nos émotions. Elle est reconnue comme un marqueur puissant de l’activité du système nerveux autonome et de son équilibre. 

 

Le coeur et le cerveau interagissent en permanence. Lorsque l’un s’emballe, l’autre suit.


C’est ainsi que notre état émotionnel influence les battements de notre coeur.

 

 

La cohérence cardiaque se définit donc comme

un phénomène de balancier physiologique issu

de la synchronisation de l'activité

des systèmes nerveux sympathique et parasympathique.

 

 

 

QU’EST-CE QUE LA RESONANCE CARDIAQUE ?

 

La résonnance cardiaque (cohérence cardiaque obtenue par la respiration et la règle du 365 du Dr. David O ‘ Hare) est la plus rapide et la plus simple : 3 fois par jour, 6 respirations par minute et pendant 5 minutes.

 

La Cohérence cardiaque est apparue aux Etats-Unis, il y a une vingtaine d’années, le concept de cohérence cardiaque est issu des recherches médicales en neuroscience et en neuro-cardiologie et de leur essor, son impact bénéfique sur le gestion du stress a été mis en lumière par l’Institut HeartMath et a été introduit en France par les médecins David Servan Schreiber et David O’Hare. 


Il a notamment été montré que cette méthode a de nombreux bénéfices sur la santé.

Elle joue un rôle important dans la prévention des maladies cardio-vasculaires.

 

Avec une pratique quotidienne de la Cohérence Cardiaque, les systèmes : nerveux, cardiovasculaire,  endocrinien  et  immunitaire  fonctionnent efficacement  et  en  harmonie. 
 
La Cohérence Cardiaque est la base d’une performance et d’une santé optimale de l’être.

 

 

 


LES EXERCICES DE COHERENCE CARDIAQUE :

 

Les exercices de cohérence cardiaque permettent d’obtenir une régularité des variations de la fréquence cardiaque battement après battement et d’accroître l’amplitude des variations de la fréquence cardiaque battement après battement. Cette variabilité de fréquence cardiaque (VFC) est le degré de fluctuation de l’intervalle entre deux contractions du cœur. Ces variations augmentent dans des situations anxiogènes et au contraire diminuent lorsque nous sommes apaisés. 

 

Le concept de cohérence cardiaque fait référence à l’état d’harmonie ou de stabilité de ces variations permettant de diminuer le rythme cardiaque et de calmer l’anxiété et le stress. Ainsi la cohérence cardiaque permet de rééquilibrer et de revenir à la stabilité (normalité) lorsqu’il y a une perturbation physiologique induite par le stress.

 

 

C’est notre condition de santé physique et mentale vers un bien-être durable

 

Elle doit s’inscrire dans une hygiène de vie globale et quotidienne car son efficacité dépend de sa régularité

 

 

La variabilité de la fréquence cardiaque ample et régulière est le reflet d’une bonne capacité physiologique d’adaptation et d’un système nerveux autonome au fonctionnement équilibré.

 

La Variabilité de la Fréquence cardiaque (VFC) est une mesure pratique, non-invasive et reproductible de la fonction du système nerveux autonome. Bien que le cœur soit relativement stable, les temps entre deux battements cardiaques (R-R) peuvent être très différents. La VFC est la variation dans le temps de ces battements cardiaques consécutifs. 
 
La variabilité de fréquence cardiaque VFC est censée correspondre à l’équilibre entre les influences sympathique et parasympathique sur le rythme intrinsèque du nœud sino-auriculaire.

 

La variabilité de fréquence cardiaque VFC est liée au mode de vie, à l’activité physique, aux habitudes alimentaires, au rythme du sommeil et au tabagisme.

 

 

 

La diminution de la variabilité de la fréquence cardiaque VFC est associée aux risques d’événements cardiaques chez les adultes ; elle est un facteur prédictif de l’hypertension artérielle. Une variabilité de fréquence cardiaque VFC diminuée est liée à un risque accru de décès et elle pourrait avoir une valeur prédictive pour l’espérance de vie et la santé.

 

Les changements de la Variabilité de la Fréquence cardiaque VFC dus à des facteurs de style de vie précèdent le développement de troubles cardiovasculaires. 

 

La mesure des composants de la variabilité de fréquence cardiaque VFC est d’un grand intérêt dans la pratique médicale et pour les experts en santé publique, pour prédire et évaluer les risques d’événements cardio-métaboliques liés à un mode de vie souvent inadéquat.

 

 

 

Ce que n’est pas la Cohérence Cardiaque et ce qu’est la Cohérence Cardiaque :


La Cohérence Cardiaque n’est ni un état de relaxation, ni un état de renforcement de la tension musculaire.

 

La Cohérence Cardiaque est un état de neutralité qui permet un équilibre et un retour au centre entre 2 forces opposées : C'est un retour au neutre;

&

La cohérence Cardiaque est principalement un état d’équilibre de notre (SNA)

Système Nerveux Autonome

 

 

 

 

LES APPLICATIONS THERAPEUTIQUES :

 

Les applications thérapeutiques sont diverses et variées et de nombreuses spécialités de la médecine, de la psychologie et de la psychiatrie les intègrent actuellement en consultation :


•    Prévention des maladies cardio-vasculaires
•    Gestion du stress
•    Professionnel
•    Familial
•    Environnemental
•    Post-traumatique
•    Anxiété et dépression
•    Trouble du comportement alimentaire et obésité
•    Affection psychosomatique
•    Troubles de l’attention

      ... 

 

 

Séances de Sophrologie,

de Cohérence Cardiaque,

de Préparation Mentale en

visio consultation 

en langue française.

A domicile uniquement dans le bassin Dignois.

 

Mes formations en cohérence cardiaque :

 

Avec le Dr. David O-Hare

 

Compétence Professionnelle en Cohérence Cardiaque et Cardiofeedback.


La Cohérence Cardiaque avec assistance logicielle.

 

Formation de Base en Cohérence Cardiaque Autonome.


Coach en Cohérence Cardiaque d' Accompagnement.


Coaching en Cohérence Cardiaque option accompagnement sans assistance logicielle.

 

Formation Cohérence Cardiaque et Enfance

 

 

Avec un formateur formé à l'Institut HeartMath usa

 

Formation Master class " Sophrologie et Cohérence Cardiaque "