Actions de la Cohérence Cardiaque et du Système Nerveux Autonome

Nicole Juliette FOUQUE Sophrologue Institut Supérieur de Psychologie de Paris Ecole de Sophrologie 1997 

Académie Internationale de Sophrologie Caycédienne de Paris 2018

NAF/APE 8690F Activités de santé humaine non classées ailleurs

AVVH sasu Siège social 231 rue Saint-Honoré 75001 Paris  Siret 882 663 214 000 14 R.C.S Paris Tél +33(0)1 42 74 08 78    Email : contact@avvh.fr

Site Web : www.avvh.fr  Code NAF 8690F Activités de santé humaine non classées ailleurs

Toute reproduction totale ou partielle de ce site ou d'un ou de plusieurs de ses composants, par quelque procédé que ce soit, sans autorisation expresse de son créateur, est interdite et constituerait une contrefaçon qui est un délit sanctionné par les articles L. 335-2 et suivants du Code de la propriété intellectuelle. La Sophrologie Caycédienne est apolitique et laïque. Elle n’est liée à aucun courant idéologique ou religieux et respecte les croyances et les opinions de chacun. 

 

LES ACTIONS DE LA COHERENCE CARDIAQUE SUR LE SYSTEME NERVEUX AUTONOME

 

 

 

 

ACTIONS DU SYSTEME NERVEUX SYMPATHIQUE (orthosympathique)

 

Le système sympathique est la partie du système nerveux végétatif (donc inconscient, involontaire et autonome) destinée à accélérer les fonctions neurologiques inconscientes du corps.

 

 

 

LE SYSTEME SYMPATHIQUE L’ENERGIE SORT ET C’EST :

LA FUITE – LE COMBAT

 

 

Les effets sur le système cardiovasculaire :

 

Augmentation de la fréquence cardiaque
Augmentation de la fréquence respiratoire
Augmentation de la pression artérielle
Vasoconstriction
Bronchodilatation
Hypercoagulation

 

⇒  Sécrétion d’Adrénaline – Noradrénaline instantané et de courte durée
⇒  Sécrétion de Cortisol sur le long terme entraine des effets sur le système hormonal.

 

 

 

LES SENTIMENTS ET OU EMOTIONS A POLARITE SYSTEME SYMPATHIQUE : La Peur, la colère, le dégout, la surprise, la joie

 

 

 

Les principaux effets du Système sympathique sont les suivants, et en règle générale opposés à ceux du système parasympathique :

 

Ꙭ  Au niveau du coeur en l'accélérant, augmentation de la fréquence cardiaque et de la force de contraction du myocarde;  vasoconstriction ;

 

Ꙭ  Au niveau des pupilles en les dilatant, (mydiase) pour un meilleur champ de vision périphérique pour voir le danger ;

 

Ꙭ  Au niveau de la peau en faisant se hérisser les poils et sécréter la sueur ;

 

Ꙭ  Au niveau des poumons, dilatation des bronches ;

 

Ꙭ  Au niveau du tube digestif diminution de la motricité ; contraction des sphincters ; inhibition des sécrétions digestives ;

 

Ꙭ  Au niveau de la Vessie  relâchement et dilatation ;

 

Ꙭ  Au niveau des intestins en diminuant leurs contractions et en ouvrant l'orifice du pylore ;

 

Ꙭ  Stimulation de la libération du glucose par le foie ;

 

Ꙭ  Stimulation des muscles striés (rouges) pour le mouvement musculaire, courir vite échapper au danger ;

 

Ꙭ  Au niveau de certaines artères et en les faisant se contracter ;

 

Ꙭ  Au niveau des sphincters en général en augmentant leur tonus ;

 

Ꙭ  Au niveau des organes génitaux : Stimulation de l’éjaculation ;

 

Ꙭ Au niveau des glandes : glycogénolyse ; lipolyse ; sécrétion des glandes salivaires et sudoripares ; sécrétion d’adrénaline

      et de noradrénaline par les médullosurrénales ; pancréas exocrine : inhibition de la sécrétion ; pancréas endocrine :

      inhibition de la sécrétion d’insuline et stimulation de la sécrétion de glucagon.

 

 

L'acteur principal de ce système est un ensemble de nerfs appelés les nerfs sympathiques qui accompagnent le trajet des vaisseaux menant aux organes correspondants. Ces nerfs fonctionnent grâce à deux neurotransmetteurs, c'est à dire des substances qui agissent au niveau de toutes les terminaisons nerveuses concernées, qui s'appelle l'adrénaline et la noradrénaline. Ce sont ces substances fabriquées également par la glande médullosurrénale qui provoque les effets sympathiques.

 

 

 

 


ACTIONS DU SYSTEME NERVEUX PARASYMPATHIQUE

 

Le système parasympathique a pour mission de restaurer et d’économiser l’énergie et de maintenir les activités de base. Le système parasympathique est la partie du système nerveux autonome, donc inconscient, involontaire et autonome, destinée à tempérer les fonctions neurologiques inconscientes du corps.

 

 

 

LE SYSTEME PARASYMPATHIQUE L’ENERGIE RENTRE ET C’EST :

LE REPOS – LA RECUPERATION – LA RELAXATION – LA REPARATION – LA RESTAURATION – LA DIGESTION

 

 

 

Les effets sur le système cardiovasculaire :

 

Diminution de la fréquence cardiaque
Diminution de la fréquence respiratoire
Diminution de la pression artérielle
Vasodilatation
Bronchoconstriction
Norma coagulation

 

⇒Sécrétion d’Acétylcholine qui est l’antagoniste de l’adrénaline – 
⇒Sécrétion de la DHEA qui est l’antagoniste du cortisol
⇒Sécrétion de l’Ocytocine

 

 

 

LES SENTIMENTS OU EMOTIONS A POLARITE DU SYSTEME PARASYMPATHIQUE : La tristesse, la honte

 

 

 

Les principaux effets du Système parasympathique sont les suivants, et en règle générale opposés à ceux du sympathique :

 

Ꙭ  Au niveau du coeur en le ralentissant, diminution de la fréquence cardiaque et de la force de contraction des oreillettes ;  vasodilatation dans certains territoires ;

 

Ꙭ  Au niveau des poumons constriction bronchique et sécrétion de mucus ;

 

Ꙭ  Au niveau de tube digestif augmentation de la motricité ; relaxation des sphincters ; stimulation des sécrétions digestives ;

 

Ꙭ  Au niveau de l’estomac en augmentant la sécrétion d'acide chlorhydrique ;

 

Ꙭ  Au niveau des intestins en augmentant leurs contractions et en fermant l'orifice du pylore ;

 

Ꙭ  Au niveau de la vessie contraction ;

 

Ꙭ  Au niveau des organes génitaux érection ;

 

Ꙭ  Au niveau des glandes sécrétion des glandes salivaires et sudoripares ; pancréas exocrine : stimulation de la sécrétion ; pancréas endocrine :  stimulation de la sécrétion d’insuline et inhibition de celle du glucagon ;

 

Ꙭ  Au niveau des pupilles, myosis (contraction pupillaire) ;

 

Ꙭ  Au niveau de certaines artères et en les dilatant ;

 

Ꙭ  Au niveau des sphincters en général en relâchant leur tonus.

 

 

L'acteur principal de ce système est le nerf pneumogastrique, qui est un nerf crânien qui descend dans le thorax et rejoint l'abdomen. Ce nerf fonctionne grâce à un neurotransmetteur, c'est à dire une substance qui agit au niveau de toutes les terminaisons nerveuses concernées qui s'appelle l'acétylcholine. C'est cette substance qui provoque les effets parasympathiques.