Les origines de la Cohérence Cardiaque

Nicole Juliette FOUQUE Sophrologue Institut Supérieur de Psychologie de Paris Ecole de Sophrologie 1997 

Académie Internationale de Sophrologie Caycédienne de Paris 2018

NAF/APE 8690F Activités de santé humaine non classées ailleurs

AVVH sasu Siège social 231 rue Saint-Honoré 75001 Paris  Siret 882 663 214 000 14 R.C.S Paris Tél +33(0)1 42 74 08 78    Email : contact@avvh.fr

Site Web : www.avvh.fr  Code NAF 8690F Activités de santé humaine non classées ailleurs

Toute reproduction totale ou partielle de ce site ou d'un ou de plusieurs de ses composants, par quelque procédé que ce soit, sans autorisation expresse de son créateur, est interdite et constituerait une contrefaçon qui est un délit sanctionné par les articles L. 335-2 et suivants du Code de la propriété intellectuelle. La Sophrologie Caycédienne est apolitique et laïque. Elle n’est liée à aucun courant idéologique ou religieux et respecte les croyances et les opinions de chacun. 

MON PARCOURS & LES ORIGINES DE LA COHERENCE CARDIAQUE

 

L. COHERENCE CARDIAQUE

 

 


Mon parcours en " Sophrologie et cohérence cardiaque "


J’ai été formée aux techniques de la cohérence cardiaque et aux techniques de la Sophrologie et j'ai également été formée aux techniques de "Sophrologie et Cohérence Cardiaque" par un scientifique, sophrologue certifié par la Société Française de Sophrologie, expert en cohérence cardiaque, lui-même formé par l’Institut HeartMath aux usa.

 


Pourquoi je me suis intéressée aux techniques de la cohérence cardiaque ?


Certains protocoles de sophrologie peuvent être utilisés avec la cohérence cardiaque dans les cas adaptée tels l’hyper stress, la performance, la gestion des émotions …


La cohérence cardiaque a pour effet prioritaire de diminuer les effets du stress et de restaurer les équilibres fondamentaux de nos systèmes d’adaptation. La cohérence cardiaque est une technique efficace permettant d’obtenir des résultats rapides si elle est pratiquée régulièrement et quotidiennement par la personne. Quelques minutes trois fois par jour peuvent être suffisantes afin de remédier à un déséquilibre physiologique.

 

 

 


Les origines de la cohérence cardiaque 

 


Le Huang di Nei Jing ou Classique interne de l'empereur Jaune est le plus ancien ouvrage de médecine traditionnelle chinoise (XXVIIIe siècle av. J.-C.) Voici ce que dit le Huang Di Nei Jing au chapitre 18 :

 

Les signes de la santé : « Qi Bo : Le pouls bat sans interruption, tant pendant l’inspiration que pendant l’expiration. (…) Pien Chi'ao [Bian Que] - Le plus ancien des médecins de la période historique (vers 500 avant JC) était réputé pour être un excellent diagnosticien, excellant dans la prise de pouls et la thérapie d'acupuncture. On lui attribue la paternité de Bian Que Neijing (Internal Classic of Bian Que). Les médecins de la dynastie Han ont affirmé avoir étudié ses œuvres, qui ont depuis été perdues.

 

 


Le médecin italien Antonio Marie Valsalva (1666 – 1723) remarqua plus tard que le cœur se synchronisait avec la respiration en accélérant à l'inspiration et en ralentissant à l'expiration.

 

 


Au XIXème siècle Siegmund Mayer, Ewald Hering et Ludwig Traube découvraient, que des oscillations rythmiques de la pression artérielle s’observaient à certaines fréquences respiratoires proches de 0,10 Hz chez l’humain. Ce sont les prémices des 6 respirations par minutes pour arriver à cette fréquence commune à de nombreux bio rythme…

 

 

 

Ces travaux vont ensuite être développés par le médecin russe Evgeny Vaschillo. Evgeny Vaschillo, Ph.D un parcours prestigieux :

 

Université de Leningrad pour la construction d'appareils aéronautiques (Université d'État d'instrumentation aérospatiale de Saint-Pétersbourg), Conception d'équipements médicaux pour la recherche spatiale et Institut de recherche scientifique pour la médecine expérimentale, Académie des sciences médicales de l'URSS Leningrad, physiologie humaine et animale.

 

Il est membre du corps professoral du Laboratoire de neurosciences cardiaques du Centre des services d'alcool et de toxicomanie et professeur agrégé de recherche au Département de kinésiologie, École des arts et des sciences.

 

Son expérience diversifiée comprend le développement de méthodes de recherche pour analyser les capacités des équipages de vaisseaux spatiaux et de sous-marins et des méthodes de soutien psychophysiologique pour les nouveaux simulateurs de sous-marins; création de la méthode de biofeedback de la fréquence de résonance HRV et de ses applications cliniques pour le traitement des patients souffrant d'irrégularités de la fréquence cardiaque, d'asthme et de fibromyalgie; développement de méthodes psychophysiologiques pour analyser la condition physique et psychophysiologique des athlètes.

 

Il a également travaillé au Centre régional d'applications de la NASA de l'Université internationale de Floride et à l'Université de médecine et de dentisterie du New Jersey, où il a étudié l'arythmie des sinus respiratoires et le baroréflexe en appliquant le biofeedback du VRC.

 

En 1975, c’est grâce aux recherches d’Evgeny Vaschillo, Physiologiste Russe, menées sur des cosmonautes russes (études de l’amplitude élevée du rythme cardiaque) que le cycle de 6 respirations a été mis à jour. On parle alors de l’effet Vaschillo.


En 1983, le physiologiste russe Evgeny Vaschillo a été le premier à constater l’influence bénéfique d’une respiration profonde sur le rythme cardiaque chez des cosmonautes et, plus tard, chez les enfants asthmatiques.


2018 Prix du scientifique émérite de l'AAPB 2018 (avril 2018)


2019 Nommé membre honoraire pour ses contributions significatives à vie à l'Association for Applied Psychophysiologie et biofeedback et étude de terrain (décerné le 15 mars 2019). 


Rôle dans le projet : chercheur principal. 5 février 2012 - 31 janvier 2015. "Examen du baroréflexe du tonus vasculaire comme cible pour une intervention sur la consommation d'alcool." Ce projet vise à étudier le baroréflexe du tonus vasculaire en tant que mécanisme physiologique qui relie les actions vasculaires de l'alcool à un changement de comportement adaptatif et en tant que cible putative pour développer des outils non invasifs et non pharmacologiques pour intervenir en cas de comportements inadaptés de consommation d'alcool.


Rôle dans le projet : co-investigateur. 15 février 2015 - 31 janvier 2020. "Projet IMPACT: protection instantanée contre la capture automatique par déclencheurs". Ce projet vise à réaliser un essai clinique randomisé d'une intervention basée sur le baroréflexe (BAR), ajouté au traitement comportemental comme d'habitude, avec des évaluations de laboratoire dans une intervention pré-post conception. Une modélisation informatique sera réalisée pour valider le fonctionnement du BAR en tant que bio mécanisme de changement de comportement.


Rôle dans le projet : co-investigateur. 15 septembre 2018 - 31 juillet 2021. «Développement et enquête pilote sur le biofeedback de la variabilité de la fréquence cardiaque (HRVB) pour la cessation du tabagisme." Le projet vise à développer et évaluer la faisabilité et l'efficacité potentielle d'une fréquence cardiaque traitement d'appoint de la variabilité biofeedback pour les fumeurs souffrant de détresse émotionnelle élevée et la régulation émotionnelle.


Rôle dans le projet : chercheur principal. 15 septembre 2018 - 30 juin 2023. «Changements dans les mécanismes de contrôle cardiovasculaire liés à la consommation excessive d'alcool pendant l'université». Le projet propose une étude longitudinale quinquennale des effets cumulatifs de la consommation excessive d'alcool. Systèmes de contrôle cardiovasculaire (CV) chez les étudiants. La solide prémisse scientifique repose sur de solides preuves empiriques selon lesquelles la consommation chronique d'alcool est associée à des résultats négatifs à partir de la quarantaine et l'application propose un regard innovant et important sur la question de savoir si et comment les processus sous-jacent à ce lien sont initiés (et peuvent être détectés) beaucoup plus tôt dans la vie.

 

  

 

Née aux Etats-Unis le concept de cohérence cardiaque est issu des recherches médicales en neuroscience et en neuro-cardiologie et de leur essor.

 

Ces résultats ont été ensuite repris et confirmés par d’autres scientifiques comme les chercheurs américains Paul Lehrer et Richard Gevirtz (1990) ou encore l’institut HeartMath (1991).


Au début des années 1990, ses travaux ont été repris par plusieurs chercheurs américains. Paul Lehrer Ph.D.Rutgers Université EOHSI - Recherche clinique et médecine du travail.

 

Domaines de recherche

 

Le biofeedback de la variabilité de la fréquence cardiaque comme traitement de l'asthme : un complément ou une alternative aux stéroïdes ?; Traitement psychologique de l'asthme comorbide et du trouble panique ;

 

Biofeedback de la variabilité de la fréquence cardiaque comme traitement de l'abus chronique de drogues et d'alcoolCorrélats psychophysiologiques de la stimulation émotionnelle: relation avec les états d'humeur chroniques et tendances à la toxicomanie ;

 

Mesure de l'adaptabilité et de la santé : modéliser les systèmes de contrôle, les oscillations comme reflétant la stabilité du système ;

Explorer les approches de traitement psychophysiologique pour les patients présentant de multiples symptômes physiques inexpliqués ; Facteurs psychophysiologiques dans les performances optimales humaines.

 

Faits saillants de la recherche « Nous avons constaté que le biofeedback de la variabilité de la fréquence cardiaque est efficace à 100% pour prévenir les exacerbations de l'asthme, tout en permettant des doses plus faibles de stéroïdes, en produisant une meilleure fonction pulmonaire et moins de symptômes.»;


A constaté que le biofeedback de la variabilité de la fréquence cardiaque améliore la symptomatologie et la dépression chez les personnes présentant de multiples symptômes physiques inexpliqués ;

 

Trouvé que les personnes ayant des états d'humeur négatifs ont tendance à avoir une plus grande composante thoracique qu'abdominale dans la respiration ;

 

Développement d'un traitement cognitivo-comportemental qui aide efficacement les personnes souffrant d'asthme comorbide et de trouble panique, améliorant les deux maladies, permettant une moindre utilisation d'albutérol ;

 

Trouvé que les pilotes d'avion présentent des schémas d'hyperventilation et d'hyper excitation psychophysiologique lors de tâches de vol difficiles ;

 

Trouvé que les soupirs jouent un rôle important dans la régulation du système respiratoire ;

 

 

 

Stimulation des baroréflexes par variabilité de la fréquence cardiaque biofeedback : 


une méthode pour augmenter la stabilité autonome et l'homéostasie.
L’Institut HeartMath en Californie aux usa a été fondé en 1991 et de nombreux programmes ont été développés autour de la gestion du stress, la régulation émotionnelle, la variabilité de la fréquence cardiaque. Il a étudié les interactions entre le cœur et le cerveau, en travaillant sur l’amélioration des capacités cognitives et émotionnelles des enfants de 3 à 12 ans.

 

 

Issue des recherches médicales en neuro-cardiologie, la cohérence cardiaque est le nom qui a été donné à un phénomène réflexe

découvert par les chercheurs américains, le concept de cohérence cardiaque est né, issu des recherches médicales

en neuroscience et en neuro-cardiologie et de leur essor.

 

 


La cohérence cardiaque a été introduite en France par le Dr David Servan-Schreiber puis par le spécialiste mondial le Dr David O’Hare nutritionniste et psychothérapeute.


Le Dr David Servan-Schreiber commence ses études de médecine à la faculté NeckerEnfants malades, à Paris, en 1978 et les termine au Québec, à l'université Laval, en 1984. Il poursuit ensuite des études de spécialisation en médecine interne et en psychiatrie à l'hôpital Royal Victoria de Montréal (université McGill). Plus tard, David Servan-Schreiber rejoint ses trois frères à l'université Carnegie-Mellon de Pittsburgh. Cette université a des activités de recherche en cybernétique et en sciences neuro-cognitives. Il obtient un des premiers doctorats américains de neurosciences cognitives en 1990 avec une thèse intitulée les mécanismes neurobiologiques de la pensée et des émotions, dirigée par le prix Nobel Herbert Simon. Des éléments de sa thèse, portant sur la simulation de l'influence des émotions sur les processus cognitifs au niveau neuronal sont publiés dans la revue Science.


De 1990 à 1993, David Servan-Schreiber est interne en psychiatrie clinique à l'institut psychiatrique de Pittsburgh.
Les recherches auxquelles le Dr David Servan-Schreiber contribue se concentrent sur des applications informatiques en médecine, ainsi que la simulation sur ordinateur des réseaux de neurones qui modulent les états émotionnels. Il crée en 1988 avec Jonathan Cohen un laboratoire de neurosciences cognitives cliniques, qu'il codirigera jusqu'en 1997.


David Servan-Schreiber reprend partiellement l'exercice de sa profession en France en 2002. Il fonde et dirige l'Institut français d'EMDR, ainsi que l'association regroupant les praticiens français de cette méthode de psychothérapie (EMDR-France). Il se lance dans l'écriture d'un livre sur ses différents travaux en médecine complémentaire appliqués à la psychiatrie.


En 2008, une étude de l'université Harvard a confirmé qu'une méthode de relaxation très proche de la cohérence cardiaque induit une modification de l'expression des gènes qui agissent à la fois sur le corps et sur le cerveau et favorisent l'homéostasie.


Le Dr David SERVAN-SCHREIBER fut le premier à présenter la Cohérence Cardiaque dans un livre, « Guérir » en 2003 en France, il initia les premières formations professionnelles en Cohérence Cardiaque avec Dr David O’HARE à Paris à l’Institut de Médecine Intégrée quelques années plus tard.


Le Dr David O’Hare de nationalité Française, né au Canada, il a étudié à Marseille où il a obtenu son diplôme de doctorat en médecine, Conscient du lien resserré entre psyché et pathologies de la physiologie de la régulation, il a étudié la diététique médicale à la Faculté de Médecine de Montpellier et la nutrition à celle de Rennes en Bretagne. Médecin, nutritionniste et psychothérapeute, diplômé en diététique, il a exercé dans le sud de la France (Marseille et Nîmes) en clientèle privée, dans les domaines de la nutrition et de la prise en charge émotionnelle du stress et de ses applications au comportement alimentaire. Spécialisé en psychothérapie cognitive et comportementale il a mis en place un accompagnement psychologique des régimes jusqu’à ce qu’il découvre la cohérence cardiaque et l’utilise comme thérapie à part entière.


La cohérence cardiaque correspond à un état particulier de la variabilité cardiaque ayant de nombreux effets positifs pour la santé et le bien-être.


Passionné de l’humain et de la relation étroite entre le corps, la pensée et les émotions, le Dr David O’Hare est aussi persuadé depuis toujours que la désynchronisation de cette relation est à l’origine de la plupart des pathologies qu’il a rencontrées pendant sa carrière. 


L’aéronautique étant une de ses passions d’enfance, il est pilote d’avion breveté, ancien médecin expert auprès de l’aviation civile du Languedoc Roussillon, il est également diplômé en médecine aéronautique et spatiale de la Faculté de Médecine de Toulouse.

 

En 2006, après trente années d’exercice libéral de la médecine générale et fonctionnelle, David O’Hare se consacre à l’écriture et à l’enseignement à temps complet. Il enseigne la Cohérence Cardiaque à des professionnels de la santé, des soins, du mieux-être, de l’accompagnement et du coaching. Aujourd’hui il vit à Montréal où il est enseignant et conférencier, il est le président de l’Institut Emnergie.

 


Les recherches récentes du Pr Thomas Similowski, 2018, précisent que « la respiration synchronise l’activité cérébrale et joue un rôle dans la conscience de soi. Elle est aussi étroitement liée aux centres émotionnels du cerveau. En conséquence quand elle est perturbée, les émotions s’emballent et les performances cognitives baissent. À l’inverse, la pratique d’exercices de respiration permet d’agir sur le stress et l’anxiété ».


Le Pr Thomas Similowski, chef du service de pneumologie, médecine intensive et réanimation de l’hôpital de la Pitié Salpêtrière et directeur de l’unité de recherche neurophysiologie respiratoire expérimentale et clinique de l’Inserm et Sorbonne Université et Chantal Raherison-Semjen, professeure de pneumologie au CHU de Bordeaux, présidente de la Société de Pneumologie de langue française. L’unité de recherche Neurophysiologie respiratoire expérimentale et clinique d’un point de vue émotionnel, cette alliance cœur-cerveau garantit une parfaite gestion émotionnelle qui peut être améliorée par la respiration.


2021 Du point de vue de la recherche, le service est étroitement associé à l’unité UMRS1158 « Neurophysiologie Respiratoire Expérimentale et Clinique » ainsi que l’INSERM-Université Paris qui est étroitement associé à l’unité UMRS1158 « Neurophysiologie Respiratoire Expérimentale et Clinique ». L’UMRS 1158 est dédiée à l’étude des relations entre le système nerveux et l’appareil respiratoire, le service de Pneumologie et Réanimation médicale de l’Hôpital Universitaire Pitié Salpêtrière est un établissement public de santé qui fait partie de l’Assistance Publique – Hôpitaux de Paris (AP-HP), fait partie du Département R3S (Respiration, Réanimation, Réhabilitation, Sommeil), avec le service des explorations fonctionnelles de la respiration, de l’exercice et de la dyspnée Professeur Christian Straus et le service des pathologies du sommeil Professeur Isabelle Arnulf).
Le département R3S “respiration, réanimation, réhabilitation, sommeil” du Groupe Hospitalier Pitié-Salpêtrière Charles Foix permettant des interactions bidirectionnelles entre recherche animale et recherche humaine. L’unité est dirigée par le Pr Thomas Similowski, et par le Pr Laurence Bodineau et le Pr Christian Straus, tous deux directeurs adjoints.

 

 

En aucun cas, la sophrologie et la cohérence cardiaque ne peux se substituer à votre médecin généraliste ou spécialiste et ne remplace le traitement médicamenteux en cas de maladie, un sophrologue ne pourra jamais réaliser de diagnostic ou de prescription.